MISSION BRÉSIL 2019 DU LYCÉE ST-JOSEPH LES MARISTES: TÉMOIGNAGES

Du 12 au 29 juillet, 13 élèves du lycée St-Joseph les Maristes (Marseille) accompagnés du Directeur, Norbert Joyeux et deux enseignants ont effectué une mission à Rio, au quartier de Campo Grande où ils ont étés accueillis dans des familles! Au programme : échanges avec des adolescents du quartier avec qui ils ont découvert Rio, sorties avec les enfants des crèches et activités diverses avec la population locale! Après 18 jours de rencontres, de partages et d’amitiés, ils ont tenu à nous livrer leurs impressions…

Nous sommes le 12 juillet, jour du départ. Une peur, ne pas m’entendre avec les membres du groupe. Arrivés à Rio, nous sommes Caro et moi accueillies par une mamie toute mignonne. J’ai été surprise en voyant la gentillesse de toutes ces personnes qui nous ont reçues, le Père Mauricio, les enfants, etc. Ce voyage fut une expérience inoubliable et gravé à jamais. Cela m’a appris à vivre autrement, rencontrer des personnes extraordinaires et apprendre à mieux connaitre notre directeur Norbert Joyeux ainsi que Mared Gimenez. Je n’ai aucune critique pour ce voyage, il fut du début à la fin un régal pour moi, rencontres, programme des visites. Merci à tout le monde : Padre, Norbert, Mared, Jean-Daniel et Julie. J’espère revenir l’année prochaine. Ils me manquent déjà.

Sidonie Rastoin

Ce voyage fut riche en émotions. Tout d’abord, je partais au Brésil en ne connaissant que les accompagnateurs : Jean-Daniel, Julie, Mared et Norbert avec des amitiés fortes et des souvenirs plein la tête. Ce voyage fut extraordinaire par les visites : la plage de Copacabana, le Corcovado, le pain de sucre et le séjour à Ilha Grande, etc. mais ce que j’ai retenu de plus important, ce sont les rencontres : Yassie et Audilio qui nous ont accueillis chez eux, le Père Mauricio qui nous a suivi tout au long de notre séjour et nous a appris la notion de partage avec les autres, et bien sur les rencontres avec les enfants des crèches, les adolescents que nous avons vu tous les soirs de la semaine pour les olympiades. Ce sont tous ces moments de partage qui me feront revenir à Rio l’été prochain ou peut-être avant.

Alexandre Zay

J’ai passé un séjour inoubliable, rempli d’émotions, joie, tristesse, colère. Toutes ces émotions ressenties au cours de ce superbe voyage m’ont certainement changé. La vie à Campo Grande et à la paroisse est incroyable, les gens qui y résident, les chants joyeux, les danses entrainantes, le Père Mauricio, ma famille d’accueil. Tous ces éléments pourtant très simples ont rendu mon séjour radieux. Au tout début du voyage une crainte s’était installée ; appréhension du manque de confort, le comportement des gens ; etc. ; mais au contraire cette crainte est partie, a disparu, le fait de sortir de mon confort, de mes habitudes a changé complètement mon voyage. Je suis très heureux et très reconnaissant à Graines de Joie, M. Joyeux, Mared, Julie et Jean-Daniel, car grâce à eux j’ai eu la chance de faire des rencontres inoubliables (brésiliens et français). Un grand merci à tous et j’espère à l’année prochaine !

Raphaël Consolin

Rio m’a une fois de plus émerveillée entre ses paysages si contrastés et ses habitants si chaleureux et bienveillants. Je repars le cœur rempli d’amour et de joie, je garde en mémoire tous les sourires des personnes rencontrées. Nous avons été accueillis à bras ouverts par les habitants de la paroisse Santa Rita. En logeant dans les familles et en participant aux activités avec les enfants et adolescents, on a pu vivre un véritable échange culturel. Cette deuxième expérience est tout aussi magique et inoubliable ! On ressent des émotions si fortes qu’elles nous bouleversent et marquent notre vie pour toujours. Un grand merci aux familles et aux jeunes, un immense merci à Graines de Joie, à M.Joyeux et aux accompagnateurs et enfin merci au Père Mauricio, un homme extraordinaire sans qui rien n’aurait été possible.

Mathilde Letocart

A mon arrivée en 6ème je voulais déjà participer aux voyages humanitaires qu’organise Saint Joseph les Maristes. 7 ans plus tard, 7 ans de joie, de rencontres, et de nouvelles découvertes, j’y suis enfin ! Ces deux semaines passées à Rio ont été très riches, particulièrement en émotions. Je n’oublierai jamais tous ces moments passés avec vous (que j’ai failli rater…). Merci de nous avoir permis de faire cette incroyable expérience, merci à tout le groupe d’avoir été aussi génial. J’espère pouvoir participer l’année prochaine à un nouveau voyage, pas à Rio mais ailleurs car le monde est vaste et d’autres pays ont besoin de nous.

Laurène Lucchini

En arrivant à Marseille, et donc à Saint Joseph les Maristes en 4ème, je n’aurais jamais pensé faire un voyage comme celui-ci. J’avais entendu parler du voyage humanitaire à Rio C’est alors que cette année, Mathilde Cornet me parle de ce voyage et je me suis dit que j’allais le faire car j’avais envie de nouvelles expériences dans un nouveau pays, le Brésil, et j’ai bien fait ! Ce voyage m’a beaucoup appris sur les conditions de vie des jeunes au Brésil ainsi que sur le partage. Nous avons été très bien accueillis par tout le monde et beaucoup d’amour flottait dans l’air. Ce voyage m’a enrichi personnellement en découvrant la culture Brésilienne et en étant en contact avec beaucoup de personnes. En deux semaines nous nous sommes attachés à des personnes grâce aux liens que nous avons créés et les quitter a été très difficile. Je ne garderai de ce voyage que des souvenirs positifs que ce soit les visites, les rencontres, les enfants dans les crèches, les familles et j’en oublie..Je tenais juste à remercier le groupe mais aussi Mared, Julie, Jean-Daniel, Norbert, Padre Mauricio car cela a été une expérience unique qui restera dans nos mémoires. Merci aussi à Graines de Joie. Je ne m’arrêterai pas à cela, je veux pouvoir apporter mon aide à des populations qui en ont vraiment besoin donc peut-être à l’année prochaine, au Brésil ou ailleurs.

Manon Martinez

Toi qui découvre ce témoignage, sache que tu lis le seul toulousain du groupe, ce qui au départ a créé chez moi la peur de ne pas m’intégrer dans ce groupe génial. La question que je me pose est pour quoi ce voyage humanitaire est une expérience inoubliable et enrichissante ? Suite à des voyages que j’ai eu la chance de réaliser dans le cadre scolaire comme le Mexique ou encore la Hongrie dans un cadre humanitaire, ce qui change et qui fait la différence ce sont les personnes, car au Brésil, ce ne sont pas les paysages ou les monuments qui sont importants à mes yeux, mais la richesse de l’amour des personnes qui vous marque et vous réserve une place dans leur cœur. De plus leur culture est celle de la fête, du partage et d’accueillir les personnes en leur donnant tout leur amour.

Simon Tepe

Je suis partie sans savoir où j’allais atterrir. Mon voyage « en terre inconnue » en quelque sorte. Moi qui aime tout prévoir, tout planifier, j’ai fait confiance à Norbert et au padre Mauricio que je ne connaissais pas. Je pensais découvrir de merveilleux paysages, des plages sublimes et infinies, des monuments somptueux et emblématiques. Je n’ai pas été déçue, la chance nous a souri, mais ce qui restera gravé dans ma mémoire à jamais, ce n’est pas seulement la beauté de Rio, mais essentiellement le cœur énorme de ses habitants. Leur accueil si chaleureux, leur foi, le don de leur personne, leur générosité malgré le peu de biens qu’ils possèdent, et leurs accolades si réconfortantes. Leur cœur est grand ouvert, et ils ont réussi en peu de temps à ouvrir encore un peu plus le nôtre. Le fameux dicton « ce n’est pas l’homme qui fait le voyage, mais le voyage qui fait l’homme » a pris dans cette première expérience tout son sens. Je ne remercierai jamais assez toutes les personnes que j’ai rencontrées, Gracinda et ses recettes délicieuses, Carla, César et leur espiègle petite Maria Clara, Elena, voisine, meilleure amie au grand cœur, Fernando, ce sacré numéro et sa famille unie, William, si discret mais à la gentillesse infinie, tous ces jeunes qui nous ont accompagné, applaudi, chaque embrassade m’a réchauffé le cœur et bien sur, ce cher Padre Mauricio, un homme tout simplement extraordinaire. Les adieux ont été déchirants, mais il ne s’agissait peut-être que d’un au revoir. Un immense merci également à ces 12 jeunes français que j’ai appris à connaitre durant ce voyage, et qui deviendront, j’en suis sure, des adultes formidables. Norbert, Mared,Jean-Daniel, merci d’être d’aussi belles personnes. Vous inspirez la jeunesse !

Julie Nigdelian

Ce voyage à Rio a été pour moi une expérience hors du commun. Avant de partir, j’appréhendais énormément les différences de langage. Je me demandais si on allait réussir à se comprendre pour pouvoir communiquer, cependant j’ai vite compris que la langue n’était pas une barrière, bien au contraire, cela nous a permis de connaitre l’autre d’une façon différente. Nous avons rencontré de nombreux cariocas de tous âges, du plus petit au plus grand. Aucun mot ne peut décrire ce sentiment que je porte aujourd’hui à ces personnes que nous avons rencontrées ; chacun d’entre eux avait son caratère, mais tous étaient reliés par une chose : le partage ! Nous avons découvert une nouvelle culture qui m’a plu, je n’avais jamais rencontré des personnes aussi accueillantes et aimantes, elles méritent de recevoir toute l’aide que nous pourrons leur apporter. Il y a tellement à donner et à recevoir d’elles, c’est pourquoi je conseille à tous ceux qui liront ce témoignage de participer une fois à un voyage comme celui-ci. Nous prenons conscience d’énormément de choses, on s’ouvre aux autres à la place de regarder son nombril !!! Merci pour tout.

Mathilde Cornet

Brésil 2019 (2ème voyage)
Il faudrait que je parle de toute l’affection d’un regard, d’une caresse, des esquisses d’un sourire, ce n’est pas une question de mots, on ne parle pas la même langue, on ne vient pas du même monde, tout est différent, sauf les sentiments et c’est ceux-là qui restent en nous. L’enthousiasme des jeunes de la communauté lors des cours de capoeira avec Wagner, la joie des adolescents chaque soir à l’église, la frénésie dansante des enfants à la crèche, c’est ce qu’ils nous laissent, ce qu’il nous reste. Une nouvelle vision sur le monde et sa diversité, un amour inconditionnel pour Campo Grande, c’est tout simplement le sentiment que la richesse est bien autre que matérielle. C’est une joie de vivre, le besoin d’aimer, de donner. Pour une seconde fois, j’aime campo grande et sa communauté dans sa simplicité, sa joie, ses couleurs. Je l’aime et il me le rend bien.

Romane Cadeau

Que dire de ce voyage pour éviter de répéter ce que tout le monde a déjà dit ou va dire. Je ne sais pas, mais je peux affirmer que les 16 personnes qui ont participé à cette expérience ont vécu des moments magnifiques, remplis d’amour. Tout le monde repart avec des souvenirs exceptionnels qu’ils n’auraient jamais pu avoir si ils n’étaient pas venus, des moments intenses qui éblouissent notre vie, qui nous donnent une leçon et nous font grandir. Nous avons été émerveillés par tant de belles choses, ilha grande, la ville de Rio avec ses rues, ses plages, ses monuments. Ainsi nos yeux se sont émerveillés et nos cœurs agrandis avec toutes les rencontres que nous avons faites ; tout d’abord entre nous, tout le monde s’est rapproché et des affinités se sont créées, puis nous avons eu des rencontres merveilleuses avec les brésiliens, Padre Mauricio, William qui sont des personnes remarquables et remplies d’amour. Ce voyage a été au-dessus de toutes mes attentes, même si une ou deux grasses matinées n’auraient pas été de refus, l’intérêt du voyage valait amplement plus que quelques heures de sommeil. Le voyage touche à sa fin, en espérant revivre des moments comme ce que nous avons vécu tous ensemble. Merci à toutes les personnes qui ont participé à ce voyage de près ou de loin et merci à Monsieur Joyeux et Padre Mauricio d’avoir donné de leur temps pour réaliser ce voyage inoubliable qui a mis des étoiles dans les yeux de tous.

Julien Gautier

Le 1er voyage humanitaire que j’ai fait ( Hongrie 2019) m’a tellement ouverte au monde, appris sur moi-même et permis de rencontrer des personnes géniales que je m’attendais à la même chose pour Rio, sauf que tout le monde ne se ressemble pas. Donc au lieu de rencontrer de nouvelles personnes géniales, j’ai découvert sous un autre angle des gens que je voyais au lycée et c’est ce qui m’a plu car on ne connait jamais vraiment une personne et redécouvrir des personnalités que je croyais déjà connaitre a été ce que j’ai préféré. J’ai mis du temps à réaliser qu’on était tous à Rio, peut-être parce que je m’attendais à un pays riche qu’on nous a présenté comme un pays pauvre. Ce que j’ai regretté c’est ne pas avoir assez exploré le côté humanitaire, mais plus les jours passaient, plus je me suis rendue compte que rien qu’en disant bonjour on obtenait toute leur sympathie. C’est un sentiment affreux que d’avoir l’impression de n’avoir rien fait pendant 18 jours. Deux pages c’est court pour tout exprimer, je finirai donc en disant combien j’ai aimé ce voyage les personnes qui en ont fait partie et ce qu’il m’a apporté.

Caroline Wallet

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *