PROCHAINE MISSION JUILLET 2018

VACANCES NEWSLETTER

ROUMANIE BUCAREST NEWSLETTER

MISSION ROUMANIE DU LYCÉE LACORDAIRE: TÉMOIGNAGES

Du 14 au 26 juillet, 10 élèves et 2 enseignants du lycée Lacordaire de Marseille ont  accompagné les enfants du centre Maria Ward de Radauti en colonie de vacances, à la  montagne. Après 12 jours de rencontre, de partage et d’amitié, ils ont tenu à nous livrer leurs impressions…

« Une expérience incroyable et surtout inoubliable! Cette semaine m’a offert une nouvelle vision du monde et perception de la vie. J’ai appris à donner de ma motivation et de mon temps pour ces enfants qui se trouvent dans des situations difficiles. J’espère avoir laissé derrière moi un souvenir qu’ils n’oublieront pas, que leur cœur a été touché autant que le mien et que j’ai représenté une lueur de bonheur dans leur vie.J’ai vécu chaque instant de manière intense, j’ai aimé et donné tout ce que je pouvais apporter. Cette mission restera à jamais gravée dans ma mémoire. »

Victoire Jeuffrain

 

 

 

« Cette mission aura été une expérience formidable. C’est le genre de voyage que l’on n’oublie pas. Les enfants et l’équipe d’encadrement ont étés merveilleux et j’espère que tout se passera bien pour eux, dans le futur. Chaque rencontre aura été exceptionnelle. Merci à vous tous pour ce que vous faites pour ces enfants. »

Nathalie Michel de Chabannes

 

 

 

 

 

 

 

« Partage, amour et joie… 3 mots qui définissent parfaitement cette mission. Les enfants du centre Maria Ward, on ne les oubliera pas! Quelle mission! C’est avec tristesse que nous les avons quitté mais nous gardons en tête leur sourire, leur enthousiasme et leur joie de vivre… Je pense que nous avons réussi à planter une « graine de joie » chez ces enfants mais aussi surprenant que cela puisse être, ils ont aussi planté une « graine de joie » dans nos cœurs à nous aussi. »

Léo Recalt

 

 

 

 

« Ce voyage humanitaire était juste époustouflant! J’ai appris énormément de choses, sur les enfants, l’organisation, sur moi même et sur la vie! Cette semaine à la montagne est passée beaucoup trop vite, mais c’était vraiment enrichissant. J’ai réussi à donner de l’amour aux enfants et ils m’en ont donné d’avantage! » A très bientôt Graines de Joie.

Léa BROUWEZ

 

« Une expérience inoubliable! Je repars en France grandie avec pleins de souvenirs en tête! Je suis très heureuse d’avoir pu vivre cette mission, d’avoir donné un peu d’amour et de réconfort à ces enfants qui m’ont aussi beaucoup apporté. Merci Graines de Joie, à très vite. »

Mathilde Fabre

 

« Quelle expérience! Pour moi, c’était un premier voyage humanitaire bien rempli et riche en découvertes. Un sourire sur un visage d’enfant, cela peut paraître anodin mais pour nous c’était une fierté quand on sait tout ce qu’ils ont traversé pour venir jusqu’ici. J’ai été énormément émue par ces petites boules d’amour et j’espère avoir réussi à leur transmettre tout ce que j’avais à leur donner. Un grand merci pour nous avoir permis de faire pousser ces grains de joie juste le temps de cette semaine magique. »

Charlotte Gaudin

 

 

 

 

 

 » 12 jours suffisent pour donner la joie et la recevoir. Ces jours au coté des enfants défavorisés ont permis, d’un point de vue personnel, un enrichissement et un apprentissage sur les enfants et sur sois même. Donner de la joie, le sourire à ces enfants n’a rien de plus satisfaisant. Je repars de Roumanie en sachant que des enfants sourient désormais. Cependant, la tristesse est aussi très présente car 12 jours suffisent pour tisser des liens forts! Merci à Graines de Joie.

Thomas Vague

Une semaine incroyable passée auprès d’enfants tout aussi incroyables. Cette mission nous a permis de prendre contact avec la réalité de certaines familles et de faire preuve d’abnégation. S’oublier afin de donner à ces petits, tout ce dont ils ont besoin (beaucoup d’amour, d’attention et d’affection) est un sentiment merveilleux. Un immense merci à Graines de Joie. »

Athéna Garrigues

 » Quelle expérience ce voyage humanitaire; une première fois, pour moi! Ce voyage, que je pourrais même qualifier de périple, pouvait ressembler à une véritable aventure. La découverte des familles des enfants du centre social, dans un premier temps, nous a donné un véritable coup de fouet. Directement plongé dans l’atmosphère, nous savions ce qui nous restait à faire durant la semaine au camp de vacances. Il nous a permis de sortir de notre cadre, de notre cocon français et de comprendre un peu mieux la vie ailleurs! D’une autre part, j’espère que ce voyage a permis aux enfants de se changer les idées durant une semaine. Merci pour tout. »

Jean-Baptiste Camoin

 » Quelle expérience! Amour, joie et bonheur ont régné sur cette mission dans sa totalité. Nous avons rencontré des enfants si peu aimés, qui vivent dans des conditions déplorables auxquelles, je pense, aucun de nous était préparé. Néanmoins ces enfants rayonnaient d’enthousiasme et d’amour à partager. Cela donne à réfléchir! Nous avons réussi à tisser des liens extrêmement forts avec les enfants, ce qui a rendu les « au revoir » difficiles. Ce séjour m’a aussi appris à travailler en équipe, en effet, nous avons dû travailler avec les bénévoles Roumaines ainsi que les membres du centre social Maria Ward. Là aussi, des liens très forts se sont tissés. Cette expérience restera gravée dans nos mémoires mais aussi et surtout, dans nos cœurs. Merci Graines de Joie! »

Aymeric de l’Aulnoit

Ce séjour en Roumanie fut l’occasion pour moi de vivre un temps hors du temps. Le sentiment qui fut le mien tout au long de ces jours fut un mélange de compassion et de joie: Il y a la pauvreté, bien sûr, mais elle n’est pas toujours une tragédie… elle peut se vivre dans l’amour d’une famille où l’on se serre les coudes et où l’on vit l’essentiel comme un don permanent. Non, ce qui m’a profondément bouleversé, ému aux larmes, c’est la misère affective que connaissent ces « minots » que nous avons rencontré, accompagné et servi. Aucun enfant ne devrait connaître ce manque-là! Mais, et là est justement l’essentiel, nous avons pu partager des moments où prédominaient la joie,l’amitié, la complicité, la tendresse et l’exigence -aussi- tellement nécessaire pour devenir un homme, une femme. Oui des graines de joie sont descendues dans le cœur de ces « minots », graines venant du Seigneur par les mains humbles, tremblantes, discrètes et respectueuses de nos jeunes.

Et ces graines ont déjà porté du fruit dans le cœur de chacun, un cœur changé, découvrant plus profondément la seule réponse à la misère… la miséricorde! Un cœur à cœur entre deux personnes qui fait naître la confiance et la véritable unité. Bref, Deo gratias! Merci à Graines de Joie! Merci à Léo, Charlotte, Mathilde, Victoire, Thomas, Jean-Baptiste, Léa, Aymeric, Nathalie à Marie-Lau! Et merci à ces « minots » parce qu’ils nous ont tant donné… et surtout le désir d’être toujours de bons serviteurs.

Dieu bénisse cette œuvre et ceux qui servent…

Frère Laurent Tarel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MISSION BURKINA DU 9 AU 25 JUILLET 2018

Mission composée de 2 bénévoles afin effectuer les visites à domicile de chaque enfant parrainé. En parallèle, la fête de fin d’année de l’école primaire de Guigmtenga a été organisée120 kg de vêtements et cartables ont été acheminés.

Villages de Guigmtenga & Mougnissin : La mission a débuté par la fête de fin d’année scolaire de l’école primaire.

A l’école primaire : Après le discours bilan du Directeur de l’école et les recommandations de Graines de Joie pour la prochaine rentrée, les enfants ont présenté un spectacle. Les 3 premiers élèves de chaque classe ont reçu un prix composé de fournitures scolaires et de vêtements ainsi que d’un vélo pour Issa Kaboré, CM2 arrivé 1er au Certificat d’Études Primaires.

Les résultats remontent légèrement malgré les grèves à répétition qui ont eu lieu toute l’année scolaire. Beaucoup d’élèves ont de grosses difficultés à lire et écrire au CM1 et CM2. A Guigmtenga, les résultats demeurent bas mais le taux de réussite au Certificat d’Étude (fin du CM2) est supérieur à celui de la commune de Koubri malgré le ratio de 53 élèves par classe, imposé par le Ministère.

Sur 103 élèves présentés au certificat d’étude primaire, 70 élèves ont été admis.

Au Collège et Lycée :

Sur 104 élèves présentés au BEPC, 52 élèves ont été admis.

Sur 33 élèves présentés au Baccalauréat, 25 élèves ont été admis.

PARRAINAGES ; Visites à Domicile : effectuées par Patricia Jany, la coordonnatrice de l’association en France accompagnée de Nicolas Eyraud, membre du Conseil d’Administration avec Bernadette Sebego de Graines de Joie Burkina. Les 142 enfants parrainés en France et en Italie en collaboration avec les FCPS (Frères Capucins Projets Sociaux), se sont déplacés avec leurs parents et ont répondu à un questionnaire qui nous a permis d’évaluer l’année scolaire, la situation familiale ainsi que l’état de santé de chaque enfant. Pour les enfants nouvellement parrainés, Graines de Joie leur a rendu visite chez eux afin de réellement prendre conscience de la situation familiale. Tous les parrains et marraines recevront un bilan de l’enfant qu’ils soutiennent.

En parallèle, à l’issue des visites à domicile, les enfants qui ont reçu un cadeau de leurs marraines ou parrains, ont eu l’occasion de leur écrire une lettre afin de les remercier. Ces visites ont été clôturées par un goûter copieux pour chaque enfant.

Une mission très intense ! Les enfants attendent toujours la fête de fin d’année avec impatience, les visites à domicile ont une grande importance, elle permettent de suivre l’enfant dans sa scolarité, son milieu familial et même de discerner des problèmes de santé ou des carences alimentaires, avec cette année un panel d’activités qu’ils n’ont pas l’habitude de pratiquer.

Rendez-vous donc en septembre pour l’opération « kit cartable » et en octobre pour notre prochaine mission : distribution des fournitures scolaires et achat de sacs de riz indispensables pour la cantine.

 

NEWSLETTER DE JUIN 2018

Dans ce numéro: le tirage de la Tombola, la mission en Roumanie d’Étienne et Baptiste, la clôture du soutien scolaire et les préparatifs des 3 missions de l’été.

Pour consulter la newsletter de juin CLIQUEZ ICI

BILAN DU SOUTIEN SCOLAIRE 2017/2018 A MARSEILLE

24 élèves ont démarré le soutien scolaire début octobre 2017, 24 ont terminé en juin…mais pas exactement les mêmes. Il y a eu des abandons car pour certaines familles la régularité de fréquentation et la rigueur des horaires sont des obstacles à surmonter. Certains ont déménagé, certains parents ont changé d’activité professionnelle, certains élèves ont entamé une rééducation orthophonique…Cependant les chefs établissements sont réactifs et nous adressent de nouveaux enfants. Ainsi, on constate que le besoin existe.

Les résultats:
Cette synthèse se base sur les échanges réguliers entre les différents adultes encadrants, les comptes rendus écrits des intervenants et d’Agnès Massimelli, coordonnatrice du soutien scolaire, que d’un un échange de visu entre chefs établissements des écoles Saint Savournin et Saint Théodore.

Les plus grands (CE2, CM1 et CM2) ont gagné en confiance, ils « font sortir » les contenus scolaires et les techniques d’apprentissages. Ils nous questionnent et savent dire leurs limites. Ils manifestent de la curiosité pour aller au-delà des leçons de l’école. Les nouveaux manifestent moins d’aisance. Certains élèves n’ont techniquement plus besoin de nous, nous représentons un cadre qui rassure leurs parents.

Les CP et CE1 sont presque tous en grande difficulté mais tous acceptent volontiers le cadre travail… ils ne travaillent pas en continu pendant 2h, on alterne les temps de jeux, les temps de lecture personnelle, les temps de travail en coopération (ces derniers les mettent en confiance tout en répétant davantage les exercices). Certains viennent avec des livres ou lutins remis par leurs enseignants pour apprendre différemment à la maison ou avec nous.

L’organisation:
Il y a, à chaque séance, entre 2 et 4 enseignants. 4 sont nécessaires pour optimiser la séance. Il y a également la présence des jeunes bénévoles des lycées St-Joseph les Maristes et Provence mais celle-ci est aléatoire. Nous ne pouvons planifier les besoins des élèves et certains mercredis, un effectif d’encadrants un peu léger fait que nous n’allons pas au-delà de ce qui est mentionné sur les agendas. Les jeunes sont bien accueillis par les élèves. Les « retours » des lycéens les plus assidus sont positifs. Même si la gestion en est compliquée, la présence des lycéens est intéressante. Il faudrait travailler la présentation du projet afin de les motiver et pour leur faire prendre conscience de l’importance de leur posture ‘’grande sœur/grand frère’’.

Et après…
Les 2 écoles sont heureuses de savoir que nous sommes prêts à poursuivre. Saint Savournin pense donner la priorité aux CP. Les parents de St Théodore nous ont demandé de garder les entrants en 6ème. Nous pensons qu’il y a une logique à satisfaire leur demande car cette première étape du collège fait partie du même cycle d ‘apprentissage que les 2 classes de CM. Nous ne souhaitons pas recevoir des collégiens nouveaux car le partenariat avec l’institution scolaire deviendrait compliqué. Agnès a rencontré la chef d’établissement de Perrin Ste Trinité… Elle pense que le projet de Graines de Joie conviendrait aux familles asiatiques qui fréquentent son établissement. Nous allons également nous rapprocher de l’école Chabanon dans le 6ème arrondissement catégorisée ZEP.

Pour la prochaine rentrée, vu l’extension envisagée, l’équipe encadrante doit s’étoffer. Plusieurs enseignants sont déjà prêts à s’engager.
Le soutien scolaire reprendra début octobre, deux salles supplémentaires seront mises à disposition.

Agnes Massimelli, coordonnatrice du soutien scolaire