GdJ: 10 ANS AU BURKINA

MISSION BURKINA du 10 au 18 juillet 2012

Mission de 7 bénévoles pour l’inauguration de la bibliothèque-Foyer St-Bonaventure, l’anniversaire des 10 années d’interventions de l’association au Burkina ainsi que la fête de fin d’année de l’école primaire des villages de Guigmtenga & Mougnissin, accompagnés de représentants du Collège et Lycée St-Joseph les Maristes et de l’école de Provence. Rejoints par une délégation de la Fondation Air France, nous avons fait le tour de tous nos partenaires et visité les réalisations de ces 10 dernières années. En parallèle, nous avons effectué des visites à domicile d’enfants qui seront prochainement parrainés. Lors de cette mission, 425 kgs de vêtements et fournitures scolaires ont été acheminés.

**Frères Capucins Projets Sociaux (FCPS) :

  • Rencontre avec tous les enfants parrainés qui ont préparé les courriers et dessins pour leurs parrains et marraines. Mise au point avec ceux qui ont eu de faibles résultats scolaires ainsi que les redoublants.
  • Entretien avec le frère Rosario, responsable des parrainages, pour l’organisation des correspondances.
  • Inauguration de la bibliothèque-foyer St-Bonaventure (voir plus bas).

**Villages de Guigmtenga & Mougnissin :

  • A l’école primaire: Fête de l’école le 17 juillet 2012

Cette année encore, la fête de l’école a revêtu un caractère joyeux. Avec l’équipe enseignante, les enfants ont animé la cérémonie par un spectacle de chants et danses en présence de l’inspecteur d’académie, les parents d’élèves et les autres villageois. Les 3 premiers de chaque classe ont reçu des prix donnés par l’association. Une fois de plus la 1ére place du département au Certificat d’Études a récompensé une fille de notre école : Rachelle Konanga, qui a totalisé 157,50 points sur 170. Graines de Joie lui a offert un vélo, un pagne (pièce de tissu) ainsi que la somme nécessaire pour se faire coudre une robe.
Quelques chiffres: effectif 2011/2012: 476 élèves; 234 garçons, 242 filles et 34 redoublants sur toute l’école.
Certificat d’Études: 53 sont admis; 18 garçons et 35 filles.

  • Au collège: Premiers coups de pioche

La fête de clôture a eu lieu fin juin avec Charles Kaboré, le collège était donc fermé. Par contre les travaux de la 1ère extension ont débuté, les fondations sont quasi terminées, l’ouverture des 2 classes de 5° est prévue pour début octobre.

  • Au dispensaire:

Depuis son ouverture, il y a environ 1 an, le dispensaire fonctionne à plein régime. En effet, l’infirmier-major travaille avec une sage-femme et une aide-soignante, en partenariat avec « Médecins du Monde Espagne ». Les locaux ont été repeints et agrandis avec un large préau pour améliorer l’accueil et l’attente des patients.

Inauguration, anniversaire, fête de l’école, 8 jours intenses accompagnés de partenaires qui ont pu constater le suivi de l’association au Burkina et découvrir l’importance d’avoir une antenne fiable sur place. Beaucoup de contacts avec de nouvelles entreprises ont été établis. Graines de Joie est non seulement reconnue en tant qu’ONG mais connue de tous pour ses réalisations depuis 10 années. Sans répit, le démarrage des travaux de l’extension du collège ont débuté. Dès la rentrée prochaine il sera doté de 2 classes de 6° et 2 classes de 5°. Rendez-vous donc en septembre pour l’opération « kit cartables » et en octobre pour notre prochaine mission (distribution des fournitures scolaires à tous les élèves et achat de sacs de riz indispensables pour la cantine, car nous avons encore constaté les carences alimentaires des enfants).

[**[(

***BIBLIOTHEQUE-FOYER ST-BONAVENTURE
Pour contribuer à l’éducation des jeunes

Débuté en octobre 2010 par la pose de la 1ere pierre de la main du parrain de l’association, le footballeur de l’OM Charles Kaboré, ce projet a été achevé et la bibliothèque-foyer inaugurée le 15 juillet en présence de la population du quartier de Karpala, du Président de l’Assemblée Nationale Burkinabé, parrain de la cérémonie et de l’évèque-auxilliaire de Ouagadougou. Alexandra Boissé, représentante de l’école de Provence de Marseille et Rolande Kaboré, salariée d’Air France, partenaires financiers de ce projet étaient aussi présentes. Cet équipement socio-éducatif est composé au RdC d’une bibliothèque de manuels scolaires avec une salle de lecture et d’une salle d’étude ; et à l’étage, d’une bibliothèque basique avec une salle de lecture et d’une salle multimédia (informatique audiovisuelle). Dans cet espace de 400m2, les élèves et étudiants pourront se procurer une carte d’abonnement pour une somme symbolique leur permettant d’accéder à tous les services proposés par les Capucins. Enfin, le documentaliste recruté est Achille Tiendrebeogo, jeune orphelin que l’association parraine depuis quelques années.
Un grand merci aux partenaires de ce projet : l’école de Provence à Marseille, la fondation d’entreprise Air France, le Conseil général des Bouches-du-Rhône, l’institution Champagnat d’Issenheim (Alsace), la société Onet et Charles Kaboré.
)]*]

MISSION BURKINA JUILLET 2012: TEMOIGNAGE

LE PAYS DES HOMMES INTEGRES

« Quelques jours à Ouagadougou avec Laurent, Paolo, Norbert , Maya, Betty et Yves , tous membres actifs de Graines de joie, m’ont permis de découvrir une facette du Burkina Faso…et de l’action de cette association chère à mon cœur.
Cinq jours, c’est trop court pour connaitre un pays et sa réalité, mais une certitude demeure : le Burkina Faso m’a touchée…voir envoûtée, comme bien d’autres avant moi, puisque mon souhait est d’y revenir très vite ! Quant à l’action de Graines de joie, après avoir pu apprécier le professionnalisme et l’enthousiasme de ses bénévoles lors de la course de solidarité, il m’a semblé découvrir leur ‘manière de faire’ comme disent les jésuites.
Les burkinabés sont accueillants, souriants, élégants ; les femmes notamment avec leur port de tête de reine dû à l’habitude de porter des charges sur le chef -nous devrions réfléchir à importer cette coutume en Occident pour toutes nos petites ados avachies !- Il y a beaucoup de dignité dans ce peuple dont le quotidien n’est pourtant pas facile.
Lors de l’inauguration de la bibliothèque Saint Bonaventure financée en partie par la course de solidarité, j’étais entourée de plus de 2000 personnes, vêtues de belles tenues aux couleurs chatoyantes, dont beaucoup de jeunes enfants et de mamans portant élégamment leur bébé sur le dos. Chants joyeux, danses rythmées, recueillement et silence attentif alternaient très naturellement : on sait écouter et observer au Burkina Faso.
Distribuant leur goûter aux 27 enfants de Kamzaka, j’ai eu la surprise de les voir attendre calmement que chacun soit servi, avant de seulement toucher le pain et le morceau de fromage posés devant eux. Et pourtant, ces enfants savent ce que ‘avoir faim’ signifie !
Assistant à la remise des prix de l’école de Guigmtenga, aux abords de Ouagadougou, j’ai vu des centaines de paires d’yeux noirs, attentives, presque graves, suivre cette cérémonie pourtant longue avec une présence et un sérieux étonnants. L’enjeu de l’éducation est de taille au Burkina Faso, au-delà de la chance de pouvoir se mettre un repas dans le ventre les jours de classe.
Laurent, Paolo, Norbert, Maya, Betty ont tissé des liens au fil du temps avec les enfants parrainés par l’association depuis maintenant dix ans. Graines de joie, c’est une famille… et une belle famille !
J’en veux pour preuve la joie que les ‘anciens parrainés’ ont à venir embrasser tonton Paolo ou maman Maya, ou encore à leur présenter fièrement l’élu(e) de leur cœur. On sent combien l’approbation de la famille Graines de joie a du prix à leurs yeux. Chaque enfant aidé, soutenu, parrainé, scolarisé est cher au cœur des bénévoles que j’ai rencontrés. C’est cela qui me donne envie d’emmener des jeunes de Provence faire cette expérience et découvrir un monde riche en humanité.
Merci de m’avoir invitée à partager ces moments rares! »

Alexandra Boissé
Coordinatrice de Pastorale
Ecole de Provence, Marseille

LA PROVENCE DU 25 juillet 2012