DEFISCALISATION

VESTIAIRE SOLIDAIRE Á MARSEILLE

MARCHÉ DE NOËL 2022

TEMOIGNAGE

MISSION ROUMANIE DU 31 OCTOBRE AU 6 NOVEMBRE 2022

Mission de 3 bénévoles, durant laquelle nous avons rencontré les responsables du groupe « Cercetasi Franciscani » à Bucarest, afin de dresser le bilan de l’action financée par l’association, puis à Radauti, l’équipe pédagogique du centre social Maria Ward, afin de faire le point sur l’ensemble des projets 2022 et de présenter les perspectives pour 2023.

A Bucarest Groupe Cercetaci Franciscani:

Les scouts ont réuni une trentaine d’enfants pour une petite fête avec danses, chants et jeux en extérieur. Un repas-buffet et un gâteau offerts par Graines de Joie, ont été servis pour clôturer la matinée.

La réunion de travail avec le responsable scout et deux animatrices bénévoles a permis de faire un Bilan des activités du groupe avec les 2 responsables :

En 6 ans de partenariat avec Graines de Joie, 30 bénévoles se sont engagés pour s’occuper de 200 enfants; 25 sorties et 10 camps de 6 jours ont été organisés. Financièrement, 17 800€ ont été dépensés, dont 1300€ pour les fêtes de Noël.

Les enfants bénéficiaires habitent le quartier. Actuellement, on constate moins de cas sociaux nécessitant une aide importante (5 à 10 enfants concernés).

Les enfants sont reçus par petits groupes de 6 à 8 sous la conduite d’un adulte, les activités sont proposées les samedis/dimanches. Les bénévoles sont étudiants ou jeunes salariés. Un total de 80/90 enfants sont pris en charge. Les activités ont lieu en salle ou dans le petit jardin et dans un parc voisin quand la météo le permet. Les adultes se rencontrent une fois par mois pour échanger et décider des animations.

Par ailleurs, une fois par semaine, le centre reçoit des personnes vivant dans la rue pour leur donner repas et vêtements. Le groupe de scouts dispose pour le moment de fonds suffisants pour le fonctionnement des activités. Graines de Joie participera à la fête de Noël (spectacle et goûter) et financera l’achat de cadeaux pour chaque enfant.

Le séjour de plusieurs scouts à Marseille a été évoqué (juillet-août 2023). Le voyage sera facilité par l’existence de vols directs entre Bucarest et Marseille.

Graines de Joie doit contacter des scouts de Marseille pour organiser hébergement et sorties. Le groupe devra être accompagné d’une personne parlant français et les jeunes seront munis d’autorisations parentales.

Concernant le local mis à disposition par les frères Franciscainsles scouts sont accueillis, aucun travaux n’a été effectué depuis 2016…Il devient nécessaire de réaménager les lieux et d’agrandir la pièce principale dédiée aux activités mais également d’acheter du mobilier adapté aux enfants. Ce projet devrait être mis en œuvre en 2023; un rapport détaillé et un devis chiffré sera transmis en décembre, après la visite et l’étude d’un architecte, afin de décider de l’accord et la collaboration de Graines de Joie.

A Radauti, Centre Social Maria Ward :

Actuellement, le centre fonctionne très bien, 49 enfants y sont accueillis du lundi au vendredi. Après leur matinée d’école, dès leur arrivée, les enfants se détendent durant une heure en jeux de plein air, puis à 13h reçoivent une collation. Ensuite de 14 à 16h30 (avec une pause jeu au milieu) , ils font ensuite leurs devoirs, aidés par l’équipe. Enfin, un repas chaud leur est servi, avant de rentrer dans leur famille vers 17h. L’équipe est composée de 6 salariés : 1 cuisinière, 1 femme de ménage, 1 psychologue, 1 assistante sociale et 2 éducateurs.

Situation financière du centre :

Les sœurs qui gèrent le centre, sont inquiètes et stressées en raison des difficultés actuelles dues à la hausse des prix. Elles ne disposent que de 6 mois de trésorerie… Le budget annuel estimé pour 2022/2023 est de 100 000€, dont 60 000€ pour les salaires du personnel (5000€ par mois). Il ne reste que 40 000€ pour tous les autres frais (chauffage, nourriture, etc).

Depuis la pandémie, la situation s’est aggravée, de nombreux donateurs (entreprises et particuliers) ne donnent plus rien. La mairie de Radauti qui octroyait une subvention annuelle de 5000€, n’a rien donné en 2022. Les ressources actuelles proviennent de l’association Allemande KLB (24 500€) et de Graines de Joie qui a versé 9 500€ depuis janvier 2022, correspondant aux 67 parrainages (32 collectifs et 35 individuels), par trimestre.

L’association autrichienne ne donne pas d’argent, mais a financé l’achat d’un nouveau frigo, 64 chaises pour le réfectoire, 2 ordinateurs, le filet entourant le terrain de sport et la rénovation des murs en bois du bâtiment.

Les repas des enfants :

Un restaurant-traiteur de la ville offre les 49 repas du mercredi, le pain est offert chaque jour par un boulanger (et le surplus distribué pour les familles chaque soir). Le centre doit acheter viande et charcuterie (1000€ par mois), mais reçoit occasionnellement des dons collectes de fruits et légumes par certaines écoles. Les sœurs ne veulent plus recevoir de denrées de la banque alimentaire roumaine, car elles doivent payer des frais de transport et un pourcentage de valeur, pour des produits souvent périmés (exemple de la palette de lait avec date de consommation limitée à 3 jours).

Concernant des activités lucratives pour améliorer les ressources du centre, les sœurs ne sont que deux, toujours très occupées auprès des enfants et à la gestion …Elles n’ont pas le temps de gérer le jardin potager: terrain situé plus loin (nécessitant un transport en voiture) 1200m2 et comportant une cabane vétuste en cours de démolition, 2 serres et un puits. Le poulailler est vide. Le peu de rendement coûte plus cher que la somme de travail nécessaire. Un projet élaboré précédemment pour construire un atelier et fabriquer conserves et confitures, destinées à l’alimentation des enfants et un stand de vente au marché local, a été abandonné .

Action de Graines de Joie dans l’immédiat :

L’association va débloquer une aide supplémentaire de 10 000€ et financer la fête de Noël (goûter et cadeau pour chaque enfant).

Nous envisageons de proposer aux marraines et parrains d’augmenter le montant du parrainage mensuel de 20 à 25€, pour ceux qui le souhaiteront.

Il serait judicieux de prospecter pour des parrainages supplémentaires (pour passer de 67 à 100) et contacter d’autres associations et fondations pour les solliciter pour une participation au fonctionnement du centre.

Projets d’été 2023 (juillet) :

  • Séjour d’un groupe de lycéens de l’établissement Lacordaire de Marseille, qui serait hébergé au centre et organiserait des activités et sorties sur place, car une colonie de vacances avec déplacement et hébergement 5 jours coûte au minimum 10 000€.

  • Atelier poterie sous la houlette de santonniers marseillais, assistés de 2 bénévoles de l’association.

Rencontre avec les salariés du centre :

Nous les remercions pour le travail effectué auprès des enfants, qui trouvent ici un lieu chaleureux, une écoute attentive et affectueuse, des jeux paisibles et joyeux, des repas et de l’hygiène, leur permettant d’oublier un temps leur vie familiale difficile.

Le cas de la jeune Ancuta (violée par son père et enceinte à 13 ans) a été évoqué. Ce drame familial a beaucoup choqué et ému (en plus de l’enquête par la police et les services sociaux).

Les rapports et échanges avec instituteurs et directeurs d’écoles sont importants pour un meilleur suivi des enfants, au niveau scolaire, assiduité, socialisation et éducation de base, détection de problèmes…

Beaucoup de familles vivent dans des conditions très misérables (logement insalubre, chômage, manque de nourriture, familles éclatées…) en marge de la société et de tout système éducatif. Cependant, pendant le confinement, des parents se sont rendus compte de l’importance de l’école et du centre, et ont vu que leurs enfants étaient capables de s’instruire et évoluer…

Les salariés du centre sont assez inquiets sur le devenir de l’établissement et craignent sa fermeture en cas de désastre financier. Ce qui serait une catastrophe pour leurs emplois mais surtout pour les enfants, qui ont tant besoin de soutien….

L’équipe de Graines de Joie a beaucoup apprécié cette mission. Nous avons noué des liens d’amitié avec des personnes enthousiastes qui se donnent sans compter pour les enfants défavorisés à Bucarest comme à Radauti. Le sérieux de la gestion du groupe « Cercetasi Franciscani » et du centre social Maria Ward à Radauti nous encourage à poursuivre notre soutien pour l’année prochaine.

Il est également possible de parrainer le centre social Maria Ward de façon collective*. Aussi, nous comptons sur vous pour nous aider à les aider !

*parrainageroumanie@grainesdejoie.eu