DÉFISCALISATION

FONDATION AIR FRANCE

BURKINA TEMOIGNAGES

MARCHÉ DE NOËL 2021

MISSION RIO DU 5 AU 14 NOVEMBRE 2021

Mission de 8 bénévoles dont 2 marraines qui ont rencontré leur filleul(e) pour la 1ère fois, ainsi que Frédérick Bousquet, le parrain de l’association, avec pour objectifs principaux : l’inauguration de l’agrandissement de la crèche Santa Rita à Campo Grande (Rio) et la visite des 4 autres projets à Rio.

Favela de Mangueirinha:

Mangueirinha est une favela d´environ 10.000 habitants. Terra dos Homens est la seule ONG implantée dans la favela de Mangueirinha, la plus dangereuse de Duque de Caxias (ville aux portes de Rio). L’association a lancé le Programme « Racines locales » qui regroupe des projets et des actions visant à protéger les enfants, leurs familles et à encourager le développement communautaire au sein de cette favela.

Cette année, Graines de Joie a renouvelé le financement d’activités ludiques et éducatives destinées aux enfants dont les mères enceintes participent à une formation professionnelle dans les locaux de l’association.

L’équipe nous a réservé un accueil particulier en nous faisant participer aux diverses activités qui sont proposées aux enfants et à leurs jeunes mamans.

Quartier de Campo Grande:

La délégation a été accueillie par le Père Mauricio, qui gère les équipements sociaux de ce quartier très populaire de Rio.

Après la visite du centre de formation professionnelle pour adolescents inauguré en 2018 et de la crèche « Sagrada Familia » agrandie en 2016 par Graines de Joie, nous nous sommes rendus à la crèche Santa Rita agrandie récemment.

Projet d’agrandissement de la crèche Santa Rita, quartier Campo Grande :

Ce projet a été financé en 2019 par Graines de Joie avec le soutien de la Fondation Air France et de la Fondation Saint-Gobain. l’inauguration aurait dû avoir lieu l’année dernière.

Cette crèche accueille de 7h30 à 16h00, 35 enfants du quartier qui ont entre 11 mois et 3 ans. Chaque jour, tous les enfants prennent sur place le petit déjeuner, le repas du midi ainsi que le goûter. Les familles à faibles revenus sont prioritaires.

Des détails du projet: Il comprend la rénovation de l’espace existant mais également l’agrandissement du lieu d’activités ludiques avec la construction d’un étage, composé d’une grande salle polyvalente, de 2 salles d’apprentissage de la cuisine et des sanitaires, l’aménagement de l’accessibilité pour les enfants handicapés avec la construction d’une rampe d’accès, d’un ascenseur/monte-charge ainsi que la couverture, d’une partie, de la cour afin de pouvoir l’utiliser les jours de pluie ou de soleil.

Favela d’Arvore Seca:

Réunion avec l’équipe de Sal da Terra qui nous a permis de faire le point sur l’année écoulée et d’organiser au mieux l’année à venir, notamment au sujet des échanges avec les marraines et les parrains.

Rencontre avec les enfants dans les deux crèches. Nous avons été accueilli par un spectacle de danse et un gâteau après un repas avec les équipes pédagogiques et remise des cadeaux des parrains et marraines aux enfants. Sandra, Manuela et Catherine ont rencontré leurs filleul(e)s avec grande émotion. Moment privilégié qui concrétise un parrainage d’enfant. En effet, les marraines ont pris conscience à quel point, cette petite aide mensuelle peut soutenir, un enfants dans son éducation, une famille dans sa vie quotidienne.

Nos actions :

  • Aide financière supplémentaire : L’association Sal da Terra rencontre de grandes difficultés, la Municipalité de Rio n’ayant toujours pas versé la subvention depuis le début de l’année.

Favela de Pavao-Pavaosinho:

L’ambiance est plutôt sereine depuis la fin du confinement. Les trafiquants sont toujours aux aguets, prêts à intervenir si la Police investit les lieux (échanges de tirs réguliers).

Les sœurs vivent constamment des moments très difficiles mais elles restent respectées de tous. Cependant, elles rencontrent de grandes difficultés à financer leurs œuvres sociales.

Nos actions :

  • Remise des colis : vêtements, peluches et jouets.

  • Aide financière supplémentaire pour la fête de Noël d’environ 600 enfants.

Favela de Rocinha:

La favela de Rocinha couvre une superficie de 95 hectares lui donnant le titre de la plus grande favela en Amérique latine. Elle possède quelques zones de loisirs comme l’espace « Quadra Street 1 » qui par des projets sociaux vise à retirer les enfants des rues par le sport, la culture et les loisirs.

Actuellement le projet « Vaincre par le sport » propose à 500 enfants et jeunes de 4 à 18 ans plusieurs disciplines telles que le foot en salle, la capoeira, la boxe, le jiu-jitsu et le muay thai mais également des activités artistiques et culturelles à Rocinha mais aussi sur 2 autres favelas limitrophes.

Nos actions :

  • Aide financière pour la fête de Noël des enfants qui pratiquent ces activités.

Si le climat dans les communautés nous empêche parfois de nous rendre dans les favelas, l’accueil reste des plus chaleureux de la part des habitants. Nous y sommes bienvenus car nous aidons les enfants ! L’association « Sal da Terra », œuvre pour les plus petits à Ternurinha et Chameguinho malgré quelques difficultés financières. Toutefois, les parrainages et les projets se poursuivent, Graines de Joie espère toujours plus de bonnes récoltes à l’avenir, encore de nombreux enfants restent dans l’attente d’un parrain ou d’une marraine*. A Campo Grande, ce n’est pas la violence qui est omniprésente mais la pauvreté et surtout l’éloignement. Enfin, à Mangueirinha, il a fallu repartir à zéro à cause de la pandémie qui a dispersé les familles. Quant à Rocinha, l’association ACAER a elle aussi, tellement œuvré durant la pandémie, qu’elle s’est développée, étant de mieux en mieux structurée. Cependant, cette période pandémique a fait beaucoup de dégâts notamment au sein des habitants des favelas. En plus des nombreux décès dus au Covid, beaucoup de suicides sont à déplorer, causés par un surendettement considérable de la population.

La pérennisation de tous ces projets, malgré cette longue période « blanche », nous encourage à continuer nos actions au Brésil. Le sérieux de ces associations et structures sociales qui aident leurs communautés nous engage d’autant plus à les soutenir. Aussi, nous comptons sur votre mobilisation pour nous aider à les aider !

* parrainagebresil@grainesdejoie.eu

NEWSLETTER D’OCTOBRE 2021

Dans ce numéro : Le compte rendu de la dernière mission au Burkina Faso, le bilan de l’opération « Kits Cartables » 2021, la reprise du Soutien Scolaire à Marseille et des nouvelles du centre Maria Ward de Radauti (Roumanie).

Pour consulter la newsletter de septembre CLIQUEZ ICI

MISSION BURKINA DU 2 AU 11 OCTOBRE 2021

Objectif principal de cette mission : la rentrée scolaire de l’école primaire, le collège et le lycée de Guigmtenga! Aidés par quelques jeunes adultes parrainés, l’équipe de 10 bénévoles, a préparé environ 1 463 kits cartables et acheminé 350 kgs de colis (cartables, fournitures scolaires). Parmi les 10 bénévoles de cette mission, 2 d’entre-eux ont eu la joie de rencontrer leur filleul(e) pour la 1ere fois.

Villages de Guigmtenga & Mougnissin :

A l’école primaire :
Pour cette rentrée des classes, l’opération « Kits cartables » 2021 a permis d’acheter sur place des fournitures scolaires pour chaque élève (828 au total). Les vivres pour la cantine de l’école ont également été livrés.

Au collège-lycée :
Effectif: 635 élèves. Deux classes par niveau de la 6ème à la Terminale. Chaque élève a reçu son « kit cartable ».
La cantine : Les vivres pour la cantine du collège-lycée ont également été livrés pour le 1er trimestre.

Rentrée 2021/2022 – les chiffres:

« L’opération Kit Cartable 2021» a rapporté 7 901€. Elle a permis de financer en partie la rentrée de 1 464 élèves du primaire du collège-lycée de Guigmtenga.

Fournitures scolaires achetées sur place

 

Frères Capucins Projets Sociaux (FCPS) :

Tous les enfants parrainés ont participé à une journée récréative durant laquelle ils ont rédigé leur correspondance destinée à leurs parrains-marraines et participé à plusieurs activités ludiques et manuelles autour d’un goûter :

  • Le soutien scolaire financé par Graines de Joie, dispensé par des universitaires, est reconduit afin de pallier aux grandes difficultés d’un certain nombre d’enfants parrainés.
  • Chaque enfant parrainé a été pris en photo par un professionnel. Les « portraits de Noël » seront adressés aux marraines et parrains en fin d’année.

En parallèle, 4 bénévoles ont eu la chance de rencontrer leurs filleuls dont 2 pour la 1ère fois

Orphelinat Sainte-Thérèse à Loumbila:

Rencontre avec les pensionnaires de l’orphelinat autour d’un gouter et remise de vivres achetées par l’association (lait maternisé et lait en poudre pour confectionner des yaourts).

Divers :

Rencontre avec tous les autres jeunes bénéficiant du programme de parrainages, notamment, des universitaires dont Issaka Z, jeune du village de Guigmtenga, en 4ème année de médecine et Judicaël C, du quartier de Karpala, qui vient d’intégrer la 3ème année. Tous deux sont parrainés et aidés d’avantage pour le financement de leurs longues études. Tous ces jeunes connaissent Graines de Joie depuis quelques années en faisant partie du programme de parrainage. L’association n’hésite pas à les aider dans leurs études s’ils en ont les capacités et surtout si les résultats restent satisfaisants. A ce jour 7 Jeunes filles et garçons sont aidés dans leurs études supérieures.

Graines de Joie est engagé et travaille au quotidien au Burkina Faso depuis 20 ans. Les troubles politiques antérieurs du pays ainsi que les attentats terroristes, ont changé beaucoup de choses ! Comme en Europe, les contrôles policiers sont beaucoup plus fréquents et les fouilles systématiques à l’entrée des lieux stratégiques.
L’année scolaire peut démarrer dans de bonnes conditions en espérant que cette nouvelle année scolaire ne sera pas perlée de grèves à répétitions et perturbée par la pandémie; les kits cartables sont distribués et les vivres des cantines pour le 1er trimestre sont en stock. Les parrainages se développent et permettent déjà à environ 176 enfants et adolescents d’envisager un avenir plus serein. Autant de projets qui nous encouragent à poursuivre nos actions.

L’équipe de bénévoles de cette mission: Antonin, Alison, Agathe, Joëlle, Laurent, Anouk, Norbert, Manuela, Patricia et Paolo.

ROUMANIE

SOUTIEN SCOLAIRE Á MARSEILLE